By Éric Dufour

Quand le cinéma de science-fiction est-il né ? Quelles sont les formes qu’il a prises avant de s‘imposer comme un style à half entière ? Que peut-on y lire et que nous apprend-il du regard que nous portons sur le monde qui nous entoure ? 

De ses débuts comme style dans l’Amérique des années 1950 jusqu’à aujourd’hui, toutes les facettes de ce cinéma sont ici décrites et analysées selon des angles résolument novateurs. Grâce à de très nombreux exemples, nous découvrons remark, de l. a. peur atomique des années de Guerre froide à l’émergence, trente ans plus tard, du cyberpunk, les movies de science-fiction nous éclairent sur les évolutions technologiques et esthétiques de leur époque. 

Dans un moment temps, l’ouvrage suggest une typologie des figures visuelles et narratives, depuis l’imagerie du voyage dans l’espace ou celle de l’extraterrestre jusqu’à l. a. critique sociale et politique, et montre combien ce style cinématographique, qui est création d’un monde, est fondé sur l. a. désorientation de l’homme face à ses propres repères. 

Éric DUFOUR est professeur à l’Université de Grenoble. Il est spécialiste d’esthétique et a écrit plusieurs ouvrages sur los angeles musique et sur le cinéma.

Show description

Quick preview of Le cinéma de science-fiction PDF

Similar Film books

Tales from the Script: 50 Hollywood Screenwriters Share Their Stories

Realize the secrets and techniques of Hollywood storytelling during this interesting assortment, during which fifty screenwriters proportion the interior scoop approximately how they surmounted great odds to wreck into the enterprise, how they reworked their rules into box-office blockbusters, how their phrases helped release the careers of significant stars, and the way they earned accolades and Academy Awards.

The Great Movies III

Roger Ebert has been writing movie stories for the Chicago Sun-Times for over 4 many years now and his biweekly essays on nice videos were showing there for the reason that 1996. As Ebert famous within the creation to the 1st selection of these items, “They usually are not the best motion pictures of all time, simply because all lists of serious videos are a silly try to codify works which needs to stand by myself.

The Cinema of the Dardenne Brothers: Responsible Realism (Directors' Cuts)

The brothers Jean-Pierre and Luc Dardenne have proven a global acceptance for his or her emotionally robust realist cinema. encouraged by way of their domestic turf of Liège-Seraing, a former business hub of French-speaking southern Belgium, they've got crafted a sequence of fiction motion pictures that blends acute statement of lifestyles at the social margins with ethical fables for the postmodern age.

Deathwatch: American Film, Technology, and the End of Life (Film and Culture Series)

The 1st e-book to unpack American cinema's lengthy background of representing loss of life, this paintings considers motion picture sequences during which the method of demise turns into an workout in legibility and exploration for the digicam. studying attractions-based cinema, narrative movies, early sound cinema, and flicks utilizing voiceover or pictures of clinical expertise, C.

Extra info for Le cinéma de science-fiction

Show sample text content

Sur position, il rencontrera tout un monde queer, à commencer par un gang d’amazones MLF dirigé par une butch (jambe de fer, bandeau noir sur un œil, cigare au bec et un sein à l’air), puis un Robin des bois complètement folle nommé le Prince Pédalo, des robots violeurs en fer dont le sexe n’est autre qu’un très huge foret de perceuse, et enfin un monstre à l. a. Ray Harryhausen (animation photo par snapshot) qui se ramasse des obus d’avion militaire dans le derrière et s’exclame � Personne ne m’avait jamais mis le feu au cul ! » Flesh Gordon, on le sait, était à l’origine un porno dont les scènes hardcore, hétéros et gays, furent coupées25. l. a. S-F porno, qui est l’achèvement de los angeles S-F érotique, est incarnée par l’immense movie français Spermula (C. Matton, 1976). Il y a, comme c’était souvent le cas à l’époque, deux types de Spermula : l. a. model tender et l. a. model tough, avec des scènes pornographiques ajoutées et dans lesquelles, évidemment, jouent des acteurs spécialisés et non pas les acteurs à proprement parler du movie (Dayle Haddon ou Ginette Leclerc). L’argument S-F si souvent rencontré depuis les années cinquante est ici habilement détourné : quatre habitants de l. a. planète Spermula (appelés Spermulites) descendent sur Terre, sur ordre de los angeles reine, afin d’exterminer l. a. race humaine en pompant tout le sperme des mâles (nourriture préférée des Spermulites). l. a. size internationale du cinéma de S-F apparaît également dans l. a. cannibalisation dont est victime, dans les années soixante, le cinéma de S-F soviétique. l. a. préoccupation S-F n’apparaît dans le cinéma soviétique, après Aelita, que dans Le Voyage cosmique (V. Zhuravlev, 1935), dont l’esprit relève de ce que nous avons nommé l. a. S-F scientifique : il y a, comme dans certains motion pictures américains des années cinquante, un conseiller scientifique qui a soundé los angeles reconstitution du voyage spatial et de l. a. géographie lunaire, et un price range conséquent qui a permis de rendre à l’image une imaginative and prescient de ce que serait, à l’aune des connaissances scientifiques à ce moment-là, un voyage sur l. a. Lune. C’est dans les années soixante qu’émerge un courant S-F dans le cinéma soviétique, qui compte toutefois peu de movies et disparaît rapidement. los angeles S-F n’apparaîtra ensuite que dans le cinéma de Tarkovski qui, ne serait-ce que par sa measurement absolument idiosyncrasique, n’est pas soviétique. Ce cinéma soviétique de S-F a trois particularités internes et une particularité externe. Les particularités internes sont les suivantes. Premièrement, il s’agit d’un cinéma aux effets spéciaux possédant de très grandes qualités artistiques et options, parce qu’ils reposent sur un gros budget : le cinéma soviétique est en effet un cinéma d’État qui, de ce fait, possède des moyens dont ne disposent pas beaucoup de compagnies de construction privées dans les autres cinémas nationaux. Deuxièmement, il s’agit d’une S-F systématiquement pacifiste, comme déjà Der schweigende Stern (K. Maetzig, 1960), le most advantageous movie de S-F de l’Allemagne de l’Est, dans laquelle on fait l’apologie du progrès scientifique au provider du développement de l’intelligence et de l’humanité, d’une half, et, d’autre half, du rapport irénique, qu’il relève d’un easy charme (Planeta Bur, P.

Download PDF sample

Rated 4.10 of 5 – based on 19 votes