Preview of La crise du monde moderne PDF

Best Philosophy books

The Second Sophistic (New Surveys in the Classics)

The 'Second Sophistic' is arguably the fastest-growing zone in modern classical scholarship. This brief, obtainable account explores a few of the ways that glossy scholarship has approached probably the most striking literary phenomena of antiquity, the excellent oratorical tradition of the Early Imperial interval.

Definition in Greek Philosophy

Socrates' maximum philosophical contribution used to be to have initiated the quest for definitions. In Definition in Greek Philosophy his perspectives on definition are tested, including these of his successors, together with Plato, Aristotle, the Stoics, Galen, the Sceptics and Plotinus. even though definition used to be an immense pre-occupation for lots of Greek philosophers, it has infrequently been handled as a separate subject in its personal correct in recent times.

Origins of Objectivity

Tyler Burge provides a considerable, unique learn of what it truly is for people to symbolize the actual international with the main primitive kind of objectivity. through reflecting at the technological know-how of conception and comparable mental and organic sciences, he provides an account of constitutive stipulations for perceiving the actual international, and hence goals to find origins of representational brain.

The Philosophy of Epictetus

The Stoic thinker Epictetus has been some of the most influential of historical thinkers, either in antiquity itself and nowa days. Theodore Scaltsas and Andrew S. Mason current ten especially written papers which debate Epictetus' suggestion on a variety of topics, together with ethics, common sense, theology, and psychology; discover his kinfolk to his predecessors (including his philosophical heroes, Socrates and Diogenes the Cynic, in addition to the sooner Stoic tradition); and consider his impression on later thinkers.

Additional resources for La crise du monde moderne

Show sample text content

Il n'en faut pas moins admirer los angeles vitalité d'une culture religieuse qui, même ainsi résorbée dans une sorte de virtualité, persiste en dépit de tous les efforts qui ont été tentés depuis plusieurs siècles pour l'étouffer et l'anéantir ; et, si l'on savait réfléchir, on verrait qu'il y a dans cette résistance quelque selected qui implique une puissance � non-humaine » ; mais, encore une fois, cette culture n'appartient pas au monde moderne, elle n'est pas un de ses éléments constitutifs, elle est le contraire même de ses tendances et de ses aspirations. Cela, il faut le dire franchement, et ne pas chercher de vaines conciliations : entre l'esprit religieux, au vrai sens de ce mot, et l'esprit moderne, il ne peut y avoir qu'antagonisme ; toute compromission ne peut qu'affaiblir le greatest et profiter au moment, dont l'hostilité ne sera pas pour cela désarmée, automobile il ne peut vouloir que los angeles destruction complète de tout ce qui, dans l'humanité, reflète une réalité supérieure à l'humanité. On dit que l'Occident moderne est chrétien, mais c'est là une erreur : l'esprit moderne est antichrétien, parce qu'il est essentiellement antireligieux ; et il est antireligieux parce que, plus généralement encore, il est antitraditionnel ; c'est là ce qui constitue son caractère propre, ce qui le fait être ce qu'il est. Certes, quelque selected du Christianisme est crossé jusque dans l. a. civilisation antichrétienne de notre époque, dont les représentants les plus � avancés », comme ils disent dans leur langage spécial, ne peuvent faire qu'ils n'aient subi et qu'ils ne subissent encore, involontairement et peut-être inconsciemment, une certaine impression chrétienne, au moins indirecte ; il en est ainsi parce qu'une rupture avec le passé, si radicale qu'elle soit, ne peut jamais être absolument complète et telle qu'elle supprime toute continuité. Nous irons même plus loin, et nous dirons que tout ce qu'il peut y avoir de valable dans le monde moderne lui est venu du Christianisme, ou tout au moins à travers le Christianisme, qui a apporté avec lui tout l'héritage des traditions antérieures, qui l'a conservé vivant autant que l'a permis l'état de l'Occident, et qui en porte toujours en lui-même les possibilités latentes ; mais qui donc, aujourd'hui, même parmi ceux qui s'affirment chrétiens, a encore l. a. sense of right and wrong powerful de ces possibilités ? Où sont, même dans le Catholicisme, les hommes qui connaissent le sens profond de l. a. doctrine qu'ils professent extérieurement, qui ne se contentent pas de � croire » d'une façon plus ou moins superficielle, et plus par le sentiment que par l'intelligence, mais qui � savent » réellement los angeles vérité de l. a. culture religieuse qu'ils considèrent comme leur ? Nous voudrions avoir l. a. preuve qu'il en existe au moins quelques-uns, automobile ce serait là, pour l'Occident, le plus grand et peut-être le seul espoir de salut ;, mais nous devons avouer que, jusqu'ici, nous n'en avons element encore rencontré ; faut-il supposer que, comme certains sages de l'Orient, ils se tiennent cachés en quelque retraite presque inaccessible, ou faut-il renoncer définitivement à ce dernier espoir ?

Download PDF sample

Rated 4.65 of 5 – based on 47 votes