Quick preview of La roue du temps, tome 4: la bannière du dragon PDF

Similar Fantasy books

A Thief in the Night: Book Two of the Ancient Blades Trilogy

Den of Thieves brought a gorgeous new fantasist to the area: David Chandler. With A Thief within the evening, he keeps the saga of younger cutpurse Malden, whose one tragic mistake has marked him for both doom or glory if his good fortune holds out. delusion fanatics who usually eat the works of Brent Weeks, Scott Lynch, and Joe Ambercrombie—and enthusiasts of the action-packed epic myth of George R.

Neverwhere: Author's Preferred Text

Nationwide BestsellerSelected as one in all NPR’s best a hundred technology Fiction and delusion Books of All TimeThe no 1 long island instances bestselling author’s final version of his wildly profitable first novel that includes his “preferred text”—and together with his new Neverwhere story, “How the Marquis bought His Coat again. ” Richard Mayhew is a tender guy with a superb middle and a normal lifestyles, that's replaced eternally whilst he stops to assist a woman he reveals bleeding on a London sidewalk.

In a Glass Grimmly

Take warning forward! for those who dare, sign up for Jack and Jill as they embark on a harrowing quest via a brand new set of stories from the Brothers Grimm, Hans Christian Andersen, and others. persist with alongside as they input startling new landscapes which could (or would possibly not) be frightening, bloody, terrifying, and altogether real during this hair-raising spouse to Adam Gidwitz’s greatly acclaimed, award-winning debut, A story darkish & Grimm.

A Wizard Alone: The Sixth Book in the Young Wizards Series

Whereas Nita grieves over her mother's demise, equipment tackles a problem as risky because it is unusual: Rescue a tender wizard who has vanished on his first task. This new wizard is not like any other--he's autistic and he is a mystical prodigy. His energy is big. Now equipment and his puppy, Ponch, needs to music down the lacking boy ahead of the Lone energy unearths him.

Additional resources for La roue du temps, tome 4: la bannière du dragon

Show sample text content

N’empêche que cela ne me plaît pas. Même un Trolloc. » Un doigt elementé vers le soleil couchant, l’Ogier attrapa Rand par le bras. « En voilà encore un. » À contre-jour, Rand ne distinguait pas les détails, mais c’était manifestement un autre groupe d’hommes avec une énorme marionnette qui venaient vers eux. À half qu’à présent au courant de ce qu’il devait regarder, il se rendait bien compte que les jambes de los angeles « marionnette » se mouvaient avec trop de naturel et que sa tête terminée en boutoir de sanglier se redressait pour flairer l’air sans que personne n’agite de perche. Il conclut que les Trollocs et les Amis du Ténébreux ne pouvaient pas le voir dans les ombres vespérales, ni voir non plus ce qui gisait autour de lui ; ils se déplaçaient trop lentement. Pourtant, ils suivaient visiblement une piste et ils se rapprochaient. « Fain sait que je suis quelque half par ici, dit-il en essuyant précipitamment sa lame sur l. a. tunique d’un Trolloc défunt. Il les a envoyés me chercher. Toutefois, il craint que les Trollocs ne soient remarqués, sinon il ne les aurait pas fait se déguiser. Si nous pouvons gagner une rue où il y a des passants, nous serons en sécurité. Il faut que nous retournions auprès de Hurin. Si Fain le repère, seul avec le Cor… » Il entraîna Loial jusqu’au coin de rue suivant et s’engagea en course des plus proches bruits de gaieté et de musique mais, longtemps avant qu’ils y arrivent, un autre groupe d’hommes surgit devant eux dans los angeles rue vide, avec une marionnette qui n’en était pas une. Rand et Loial tournèrent dans l. a. rue transversale suivante. Elle menait vers l’est. À chaque tentative de Rand pour rejoindre rires et musique, il y avait un Trolloc en travers du chemin, souvent humant l’air en quête d’une odeur. Quelques Trollocs chassaient au aptitude. De temps à autre, là où nul œil ne pouvait l’observer, un Trolloc traquait seul. Plus d’une fois, Rand fut convaincu que c’en était un qu’il avait déjà remarqué. Ils les cernaient et s’assuraient que Loial et lui ne sortiraient pas des rues désertes aux fenêtres aveuglées par des volets. Tous deux étaient lentement poussés vers l’est, loin de los angeles cité et de Hurin, loin d’autres gens, dans des rues étroites qui devenaient lentement de plus en plus obscures et filaient dans tous les sens, montant et descendant. Rand examina les maisons devant lesquelles ils passaient, de grandes bâtisses hermétiquement closes pour l. a. nuit, avec rien de plus qu’un peu de remorse. Même s’il martelait une porte jusqu’à ce que quelqu’un ouvre, même si on les accueillait à l’intérieur, lui et Loial, aucune des portes qu’il voyait n’arrêterait un Trolloc. Cela n’aboutirait qu’à causer d’autres victimes en plus de lui-même et de Loial. « Rand, dit finalement ce dernier, il n’y a nulle half ailleurs ou aller. » Ils avaient atteint l. a. limite est du Faubourg ; les hauts bâtiments qui les encadraient étaient les derniers. Des lumières aux étages supérieurs narguaient Rand, mais les rez-de-chaussée plus bas étaient tous noirs. Devant eux s’étageaient les collines voilées par les premières ombres du crépuscule et dépourvues d’habitations, même d’une easy ferme.

Download PDF sample

Rated 4.54 of 5 – based on 4 votes