By André Paul

Remark los angeles « faith d Amour » en est-elle venue, presque dès les origines et de manière très profonde, à devenir l ennemie de l. a. chair, et le vecteur de los angeles morale sexuelle et familiale que l on sait ?

André Paul nous invite à chercher avec lui ce qui a « déraillé » dans les assets culturelles du christianisme : tout begin avec l interprétation restrictive, par le philosophe juif Philon d Alexandrie, de l. a. pensée grecque classique, et particulièrement de Platon. Eliminant le mythe de l androgyne, et privilégiant l idée d une création en deux temps (la femme étant seconde par rapport à l homme), ce maitre du judaïsme hellénistique fonde véritablement (via Clément d Alexandrie) l. a. morale sexuelle chrétienne. Celle-ci n a plus rien à voir avec les paroles et les actes de Jésus de Nazareth, tels que rapportés par les évangiles.

De ce parcours historique passionnant jaillissent d étonnantes lumières pour notre temps, nous permettant de saisir autrement les questions si délicates de l. a. valeur du mariage, de los angeles relativité de los angeles inspiration de famille, de l homologation anthropologique de l homosexualité et de l. a. théorie du style.

Show description

Preview of Eros enchainé : Les chrétiens, la famille et le genre PDF

Best Christianity books

God's Secret Agents: Queen Elizabeth's Forbidden Priests and the Hatching of the Gunpowder Plot

One night in 1588, simply weeks after the defeat of the Spanish Armada, younger males landed in mystery on a seashore in Norfolk, England. They have been Jesuit clergymen, Englishmen, and their target used to be to accomplish by means of strength of argument what the Armada had did not do by way of strength of hands: go back England to the Catholic Church.

The Problem of Pain

Within the challenge of soreness, C. S. Lewis, essentially the most well known Christian authors and thinkers, examines a universally appropriate query in the human : “If God is nice and omnipotent, why does he permit his creatures to endure discomfort? ” together with his signature wealth of compassion and perception, C.

Revelations of Divine Love (Short Text and Long Text)

One of many first girl authors, Julian of Norwich produced in Revelations of Divine Love a impressive paintings of revelatory perception, that stands along The Cloud of Unknowing and Piers Plowman as a vintage of Medieval non secular literatureAfter fervently praying for a better realizing of Christ's ardour, Julian of Norwich, a fourteenth-century anchorite and mystic, skilled a chain of divine revelations.

The Future of the Catholic Church with Pope Francis

The New York Times–bestselling historian takes on a urgent query in glossy faith: Will Pope Francis embody swap?   Pope Francis, the 1st Jesuit pope and the 1st from the Americas, bargains a problem to his church. Can he result in major swap? should still he?    Garry Wills, the Pulitzer Prize–winning historian, argues provocatively that, in truth, the historical past of the church all through is a background of switch.

Additional info for Eros enchainé : Les chrétiens, la famille et le genre

Show sample text content

De fait, il ne s’agit là que d’une partie de los angeles règle énoncée par Philon. motor vehicle ce dernier exclut de l’objectif matrimonial le plaisir comme tel, au revenue exclusif de los angeles procréation. En dépit de l. a. puissante argumentation d’Augustin, los angeles morale chrétienne classique ne le suivra pas jusque-là. D’ailleurs, nous le savons, l. a. Loi de Moïse elle-même n’allait pas dans ce sens. Certes, les régulations kin à l’union charnelle y abondent ; mais nulle half elle ne condamne le plaisir sexuel ni ne se prononce en faveur du � procréationnisme », los angeles place adoptée par Philon sous l’influence pythagoricienne. Pour les chrétiens, le � bien des époux », qui inclut le plaisir body, determine parmi les � fins » du mariage. Nullement l. a. � première », il est vrai, réservée envers et contre tout à l. a. seule procréation. Or, s’il refuse toute union charnelle avant le mariage, Philon n’en condamne pas moins, et combien durement, l’écart amoureux qu’est l’adultère. Voilà un acte que Moïse aurait considéré comme � la plus grave des fautes » à l’égard du prochain ; il procéderait d’un � penchant pour le plaisir » consumant tout ce qu’il rencontre sur sa course tel � un feu inextinguible »(83). L’éminent penseur d’Alexandrie semble sciemment corriger les tolérances de son maître Platon, à ses yeux inacceptables. Platon fixe un � âge pour engendrer », allant même jusqu’à délimiter le temps du strict recognize de l. a. fidélité conjugale. l. a. période dévolue à l. a. procréation sera de dix ans. Si, à l’échéance décennale, le couple n’a pas d’enfants, selon des stipulations définies, l’époux et l’épouse pourront se séparer(84). De toute façon, quand le temps de l’engendrement sera dépassé, � les hommes seront laissés quasiment libres de s’unir avec qui ils veulent », mais en s’abstenant de toute liaison incestueuse. Les femmes bénéficieront des mêmes latitudes, évitant elles-mêmes les rapports incestueux(85). Quant à l’âge du mariage, Platon le fixe entre trente et trente-cinq ans. Si quelqu’un a atteint les trente-cinq ans et s’est volontairement soustrait au mariage, il � sera chaque année frappé d’une amende(86) ». Comme toute régulation touchant à l’éros et aux aphrodisia, dans le cadre lui-même régulé du mariage, celle-ci a pour yet de contribuer à l. a. development opportune, adéquate et bienfaisante de los angeles cité. D’où tout un lot d’exigences connexes. Platon s’explique nettement sur l. a. finalité des lois, celles précisément qu’il définit et formule dans ses deux ouvrages clés, l. a. République et plus encore les Lois. L’objectif des lois, affirme-t-il, est � de rendre les citoyens le plus heureux possible ». Et de préconiser aussi los angeles justice, plus encore le désintéressement. S’il tolère quelque revenue pour l’agriculture nourricière, c’est dans l. a. mesure specific où l’enrichissement n’éloigne pas de l’intérêt que l’on doit porter à � l’âme et au corps », particulièrement servis par � la gymnastique et l’éducation »(87). Or, l. a. cité existe pour que les hommes puissent se rassembler, s’apportant mutuelle counsel dans une company solide et durable(88).

Download PDF sample

Rated 4.91 of 5 – based on 21 votes